• banner_top

Pompei

Avez-vous jamais désiré  remonter le temps afin de découvrir comment vivaient les anciens Romains et faire partie des coutumes et des traditions d’il y a 2000 ans?
Si oui, plongez avec nous dans cette magnifique expérience qui vous permettra de traverser des lieux riches en histoire et de reconstituer la vie quotidienne des anciens habitants de Pompéi, les lieux les plus aimés et appréciés, l’architecture mais aussi la condition de la vie des hommes et des  femmes, esclaves et affranchis, patriciens et plébéiens, enfants et adultes.

SITE: Voyage quotidien dans l’histoire romaine
DURÉE: 2/3/4 heures
BILLETS : 15,00 €
ACCESSIBILITÉS DES HANDICAPÉS: Oui
ITINERAIRES COMPATIBLES: Vésuve, Herculanum, Oplontis, Naples, Boscoreale

 

La ville fut  fondée par les habitants vers le VIIème siècle avant JC . Très tot elle devena  une ville grecque puis étrusque.
Conquise par les Samnites, elle devena une ville italienne avec des bâtiments publics et privés reflétant son architecture.
Avec l’arrivée des Romains et la défaite des Samnites, Pompéi a maintenu son autonomie, ses institutions et sa propre langue.
Les conditions ont changé avec les guerres annibales et avec la grande guerre sociale menée par les Italiques contre Rome.
Pompéi a lutté pour son indépendance. En 89 avant JC Silla a assiégé et occupé la ville qui en se rebellant perdit sa liberté. Déjà depuis 80 a.C. elle prit le nom officiel de Cologne Venerea Cornelia Pompea. Le dictateur Silla laissa à son neveu Sulla la tâche de remettre  le nouvel arrangement de la ville.
Un grand nombre d’anciens combattants s’étaient installés dans la ville et à la campagne et , devoir concilier les besoins des conquérants et des vaincus n’était  surement pas une tâche facile. Le processus d’assimilation était cependant assez rapide et Pompéi commença à prendre les caractéristiques d’une ville romaine.
Malgré tout, il restait quelque chose de l’ancien esprit italique. En 59 apr. J.-C., lors d’un spectacle à l’amphithéâtre, une bagarre sanglante entre Pompeiani et Nucerini se présente au salon. Les Nucerini ont eu le pire, et ont été massacrés et chassés.
Nerone lui-même a signalé le fait au Sénat qui a sanctionné la ville avec la fermeture de l’amphithéâtre pendant dix ans.

En l’an 62 apr.JC. elle a été touchée et gravement endommagée par le séisme. Immédiatement, les habitants se sont empressés de le reconstruire, en restaurant les temples et les bâtiments publics, mais aussi les plus luxueuses et riches maisons privées.
Le 24 août de l’an 79 après JC, le Vésuve s’est soudainement réveillé.
La montagne, couverte de vignes et de bois, a perdu son apparence paisible avec une grande entaille qui s’est ouverte au sommet.
Les cendres et les lapillis couvraient le soleil puis tombaient au sol, couvrant Pompéi sur six mètres de hauteur.
Plinio le jeune, qui à cette époque se trouvait à Miseno avec son oncle amiral, nous donne une description des événements de cette éruption en deux lettres écrites à Tacite.
La plupart des habitants ont trouvé la mort le long de la côte et sur les routes conduisant à Stabia et à  Nucéria.
Les quelques survivants sont morts dans la vaine tentative de trouver refuge dans le sous-sol des maisons.
Même Plinio l’Ancien, naturaliste et préfet romain, dans une vaine tentative de venir en aide aux fugitifs et étudier le phénomène volcanique de près, est mort suffoqué par les vapeurs et les cendres qui rendaient l’air irrespirable.
La vie de la ville a été interrompue mais elle n’a pas été détruite, ce qui nous permet d’avoir un document précieux, une vision complète pour saisir les détails les plus intimes de la vie publique et privée des habitants.

Les commentaires sont fermés