Cuma

Cuma a probablement été fondée en 1050 av.JC parl’élolienne Kyme . Les Grecs, les Calcidesi de l’île d’Eubée, après avoir colonisé l’île d’Ischia, se sont déplacés sur la côte en chevauchant un groupe d’indigènes de l’âge du fer avec lesquels ils avaient déjà des relations commerciales.
Entre le VIIème et le VIème siècle avant notre ère le domaine de Cuma s’étend à l’ensemble du territoire phlégréen. Le pouvoir cuméen inquiète les colonies italiques qui rejoignent les Etrusques pour l’attaquer.
Les Cumans ont vaincu les adversaires en 474 av. J.-C. sous la direction de Gerone de Syracuse, conduisant définitivement les Etrusques de Campanie.
• Un demi-siècle plus tard, les Samnites occupaient les territoires de Cuma, devenant les véritables maîtres de la Campanie.

Avec la soumission à Rome, la ville eut la “civitas sine suffragio” et à partir de 180 ap. JC les Cumans commencèrent à utiliser le latin comme langue officielle.
Avec l’Empire, c’était le ferment urbain qui intéressait Puteoli, devenant semi-déserté. Avec l’avènement du christianisme, elle vit ses temples transformés en basiliques chrétiennes. Au 6ème siècle, elle fut le théâtre d’affrontements entre Goths et Byzantins et au 10ème siècle, et fut dévastée par les Sarrasins, devenant un refuge pour les pirates et les maraudeurs. Pour cela, elle fut mise à feu et à flamber par les Napolitains. Au début du XVIIe siècle, les premières découvertes archéologiques remontent à 1852-57. Entre 1924 et 1932, elle fut  fouillée  au niveau de l’acropole et la grotte de la Sibilla fut  découverte.

Les commentaires sont fermés.