Campi Flegrei

Les Campi Flegrei sont une vaste zone d’origine volcanique où le mythe, l’histoire et la nature se fondent. À environ 10 km de Naples se trouve la Solfatara, une extension de 33 hectares et montre d’importants phénomènes d’activité volcanique quiescente, notamment le soufre, le  sulfure, l’arséniure, les sources de dioxyde de carbone (mofete), les eaux minérales et les volcans de boue.
Le cratère est elliptique (770 mt x 580 mt) et appartient à la troisième période éruptive. Le périmètre supérieur est de 2,3 km, le fond est de 92 mètres.
Les murs sont faits en tuf et en masses trachitiques. La phase des solfatares d’un volcan est caractérisée par des fumerolles de vapeur d’eau contenant du soufre, des sulfures et des arséniures, typiques des volcans au repos, des mofettes (émissions de dioxyde de carbone) et de la boue.

Le cratère s’est formé il y a environ 4000 ans et est resté intact. En 1198, selon certains spécialistes, une éruption aurait eu lieu, mais il était beaucoup plus probable que l’activité fumerolique normale ait augmenté. Dans les années 20, une série de perforations a été réalisée sur le fond du cratère jusqu’à une profondeur maximale de 14 mètres, établissant une couche de dureté profonde.
La Solfatara était déjà connue par  Les Romains de l’Empire . Strabon nous parle du Forum Vulcani, foyer du dieu Vulcain. Très populaire pour les eaux sulfureuses et les poêles chauds. Il n’y avait pas de voyageur aux XVIIIe et XIXe siècles qui n’y soient pas entrés durant son propre voyage vers le sud.

La Solfatara s’ouvre officiellement à la visite à partir de 1900 . A l’intérieur se trouvait un établissement thermal avec de la boue, des eaux sulfureuses et des bains de vapeur. De plus, l’alun, le soufre et la poutine y ont été extraits.

Les commentaires sont fermés.